Limonade

jeudi 07 juin 2012 à 22:38

Un vrai petit bijou : simple, clair, Limonade donne le sentiment d'accompagner le développement sans interférer. Je suis limite jalou, car comparer à I-Radian, il est vraiment limpide.

Poids

  • ZIP : 1,57 Mo
  • Dézipé : 1,87 Mo mais 106 Ko sans la doc

Documentation

Innutile d'aller sur internet cherché de la doc vu le 1,7 Mo qui est livrée avec. Mais en plus, puisque le framework semble plutôt connu, le web contient pas mal d'exemples d'utilisation.

Installation

On dézipe, on inclue le fichier et un petit htaccess pour la beauté. N'oubliez pas de supprimer la doc avant le passage en prod.

Première impression

Simple et complet. C'est les deux mots qui viennent à l'esprit quand on lit la doc. Il y a tout : gestion complète des routes (via des fonction annonymes ou des callbacks), possibilité de définir un dossier contenant les fichiers de controller, ou un dossier de vue, un layout, une fonction de rendu, de gérer les entêtes, des hooks et des filters, et j'en passe. Bref, la totale. Et le pire : ça semble extrèmement simple.

On ne peut pas demander mieux à un micro framework et Limonade me donne vraiment envie de revoir ma copie d'I-Radian… C'est sécurisant, on peut lancer un petit projet rapidement puis lorsqu'il faut le faire passer à l'étape supérieur, le restructurer facilement. On se sent vraiment en confiance avec tout un tas de fonctionnalités très utiles et généralement chiantes à gérer (les erreurs, les flash, la configuration etc.), sans pour autant se sentir obligé de les gérer nous-même si on n'en a pas envie ou le temps. On est libre de faire ou de ne pas faire ce que l'on veux, mais si on veux, Limonade nous facilite la tâche.

Configuration

Tout se fait via la fonction «option». Vous pouvez l'appeler sans paramètres (retourne la liste des options et de leurs valeurs), un paramètre (retourne sa valeur) ou deux paramètre (pour redéfinir l'option). Simple, clair et efficace.

Facilité d'apprentissage

Le nombre de fonctions utilisables par l'utilisateur est complet mais réduit. Les paramètres sont intuitifs et au pire, si vous ne comprenez pas un comportement, regardez dans le fichier : il est clair et très bien commenté.

Marge de manœuvre

Vous pouvez simplement faire tout ce que vous imaginer. Vous pouvez facilement ajouter vos propres modules, les helpers vous aident dans ce sens. Vous pouvez créez facilement vos routes, les exemples sont très complets et permettent toutes les URL que vous voulez. Vous pouvez structurer vos projets comme bon vous semble ou laisser tout en friche. Vous êtes libre.

Sentiment personnel

Un framework très bien fichu qui vous donne un sentiment d'accompagnement et de liberté à la fois. Vous êtes guidé pour les tâches ingrates mais obligatoires dans un projet sérieux, telles que la gestion d'erreurs ou l'inclusion de modules. Vous êtes libre lorsque vous voulez structurer vos projets ou de gérer un utilisateur.

Je le recommanderai à mes amis tant il est simple et complet.

Laissez un commentaire

captcha

En bref...

Dernier article

La dictature sur facebook

Cette semaine, l'actu, c'est Facebook qui trébuche. Le réseau social vient en effet de supprimer le droit de vote de ses membres. On a aussi GoogleNow sur Chrome, des nouvelles pas très réjouissantes de l'UIT, du piratage, l'étoile de la mort de Star Wars et une évasion échoué.

Ressources externes