L'attaque de la moussaka géante

dimanche 11 mars 2012 à 13:08
L'attaque de la moussaka géante

Lorsque Dany Boune reprends tous les clichets sur les ch'tis pour faire son film, personne ne dis rien et ca passe plutôt bien. A mon avis, si un autre avait écrit, réalisé et joué dedans, ca ne se serait peut-être pas aussi bien passé. Alors lorsqu'un grec reprend tous les clichets sur les grecs et en fait un film, on ne dis rien et on admire.

Donc voila un film grec avec tous les clichets qu'on peut s'imaginer sur les grecs. L'histoire rapidement : une part de moussaka attaque la ville d'Athène et fait des massacres sur son passage. Mais que fait l'armée ?

Synopsis

A Athènes. Tara, travesti enrobé qui rêve de devenir styliste et top model, se rend à une fête avec ses deux amis, Dimis et Chanel. Non loin de là, dans une luxueuse villa, le plus jeune ministre grec et son épouse cocaïnomane, Joy, se disputent au cours du dîner. Las, leur fils, Aris, s'en va donner sa part de moussaka au chien. C'est alors que surgit une soucoupe volante.

Mon avis

Soporifique. C'est le premier mot qui me viens à l'esprit quand je parle de la moussaka géante. Il faut savoir que je me suis endormis après une petite heure de ce film et que j'ai passé le reste en accéléré quand je me suis réveillé. J'aurais donc du mal a en parler en détails, mais je vous conseil de prévoir des litres de café pour tenir.

Tout d'abord, je n'ai rien contre les homosexuels, mais si les acteurs de ce film sont représentatifs de la population grecque, ils vont avoir des problèmes démographique au cours des prochaines décénnies. Par exemple, lorsqu'on nous présente un gamin de 8 ans, généralement sur les premières images, il joue avec ses petites voitures ou il est en train de manger ou je ne sais quoi. Et bien ici, il s'ammuse avec le rouge à lèvre de sa mère. Ne me dites pas qu'on film ca sans se douter du message qu'on fait passer ? Sauf qu'en plus ca n'a aucun intérêt dans le film.

Passons à ce qui a fortement participé à faire de ce film une légende : les blouses roses. Dans ce film, il y a des scientifiques et vous avez déjà compris qu'ils sont tous homosexuels. Et au cas ou vous n'auriez pas compris, on leur a mis des blouses roses et puis on rajoutte une ou deux scènes un peu chaudes dans le labo au cas ou vous soyez vraiment con.

Mais y a-t-il une raison à l'homosexualité des personnages ? C'est vrai qu'a priori, il n'y a aucun rapport entre de la moussaka géante et les méandres amoureux d'un transexuel. Eh bien vous avez raison, ca n'a rien à voir et c'est là que c'est fort. Que les héros soient hétéro ou homo n'aurait strictement rien changé (en tout cas, dans ce que j'ai compris de ce que j'ai vu), alors pourquoi aller directement au sujet qui a du sens quand en plus on peut insérer des gros clichets sur les grecs ?

Mais que fait la police ? C'est une question qu'on peut légitimement se poser. J'imagine que si un cassoulet géant attaquait Paris (attention : béret et baguette obligatoire pour tout le monde), la police et l'armée interviendrait rapidment et balancerait une bonne grosse bombe dessus. Et si ce n'était pas le cas, je pense que je ne sortirais pas de chez moi en me disans que le cassoulet géant ne peut pas rentrer. Bah les grecs, ils sont vraiment pas comme nous : ni l'armée ni la police n'intervient et les gens continuent a sortir de chez eux pour faire exprès de se faire bouffer.

Ma conclusion, c'est que ce film est effectivement un vrai nanard, mais aussi mou que de la moussaka. Je met donc la moyenne à ce film, mais pas plus.

Laissez un commentaire

En bref...

Dernier article

La dictature sur facebook

Cette semaine, l'actu, c'est Facebook qui trébuche. Le réseau social vient en effet de supprimer le droit de vote de ses membres. On a aussi GoogleNow sur Chrome, des nouvelles pas très réjouissantes de l'UIT, du piratage, l'étoile de la mort de Star Wars et une évasion échoué.

Ressources externes